Un forum hors du commun sur le thème de One Piece ! Jetez un oeil à la strusture interne : des images de chaque îles, de nombreux adversaires à combattre à travers le monde, des règles très étudiées pour un amusement et une immersion garantie ! Vnezivit^^
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 quand le devoir appel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: quand le devoir appel   Sam 14 Aoû - 13:58

Le navire venais d’accoster a saint uréa, chef lieux de la révolution qui connaissait quelque difficulté en se moment a la plus grande surprise de l’équipage. La traversé de west blue ne fut pas des plus mouvementer, la jeune femme avait passé son temps à se reposer dans une cabine et a son réveil avait supplié le capitane, qui partageait sa chambre dut à la blessure subit, de changer de cap pour saint uréa. Le navire voler était beaucoup plus volumineux, allait plus vite et était armé. Bref leur bisness allait repartir de plus belle. L’écloper accepta sans hésitation âpres tout c’était en partie grâce a la révolutionnaire qu’ils étaient venue a bout de ses forbans.

Sur la plage il fallait pour la jeune femme joindre le repère des révolutionnaires. Elle se créa un chemin entre les habitant essayant de fuir et les quelque zombie qui les poursuivaient. Ils s’en sortaient très bien sans elle, rejoindre le repère était sa priorité. Cependant un jeune garçon s’était écrouler sur la plage et une de ses affreuses bestioles était déjà sur lui. Une attaque éclair qui brisa la colonne et décrocha la tête de se monstre permis au garçon de respiré un peu mais dans la violence de l'attaque, les tonfa s'étaient également briser. Pas le temps pour les remerciements, il fallait fuir.

Apres une course efreiner, la musicienne était enfin arriver à bon port, le refuge était devant elle. La jeune femme fit deux petit pas son cœur palpitait pausa les deux mains sur la porte, attendit un temps et l’’ouvrit avec assurance. Oosun ne s’attendait vraiment pas à ca. Dans la pièce se trouver plusieurs point de la révolution sur le qui vive attendant d’être affecter a une zone de l’ile.

- Ah Oosun tu as donc répondue à notre invitation !

Une marque de stupeur se dessinait sur le visage de la jeune révolutionnaires, elle ne pouvait désaiment pas dire qu’elle était ici pour rendre ses compte a ses supérieurs.

- Bien évidement lui répondit la jeune femme avec un large sourire

- Fort bien voici ton groupe de patrouille et prenait garde on nous a signalé l’arrivait sur l’ile de la marine escort.

- La marine escort !!!

L’inquiétude gagna la contre commodore, Lin est sur cette ile. Elle regarda ses hommes. Elle disposait d’une sentinelle et 5 soldats révolutionnaires mais ne pouvait els entrainer au péril de leur vie dans un combat contre cette Lieutenant. La musicienne regarda son affectation la zone dont elle s’occupé était a deux doigt d’un hôpital. Les patients avaient le droit à un repos bien mérité.
Le groupe de sept partirent remplir leurs missions, mais un premier détour fut pris par la contre commodore qui ne disposait plus d’arme. La « balade » se passait dans la bonne humeur. La jeune femme fessait le pitre, avoir un groupe a ses ordre il y avait de quoi quand même.

- Tu semble bien connaitre la marine escort au vue de ta réaction.

- Oui en effet je me suis fait balayer par leur second. Rassuré vous je nous ferais pas prendre de risque.

Le groupe tourna à gauche et entra dans l’armurerie de la ville. Le magasin était tapissait de diverse hache, épée et katana. Les tonfa étaient une arme peu courante. Apres une recherche d’une bonne dizaine de minute elle m’y enfin la main sur une paire de tonfa, la seul du magasin. La musicienne n’avait pas trop le choix et embarqua la marchandise. Ils étaient malheureusement d’une faible qualité un peu comme ceux qui s’entaient brisé. Le groupe repris la route direction l’hopital. Assez de temps de perdu il fallait se presser un peu qui sait des civil avait peu être déjà besoin d ‘aide.


____________________________________

achat tonfa usée: -200.000 berrys
simple coup: -1pf

Pf= 31-1 = 30
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Sam 14 Aoû - 17:14

L’arrivai sur zone était imminente, Oosun stoppa le groupe et sortie la carte des lieux de sa poche.

- Voila comment s’organise ses lieux. Ici l’hopital, la grande rue jonche ses lieux et à son extrémité
se trouve une place. Le reste et parcourue par diverse habitation et autre fantaisie d’architecte. Notre but et de protéger cette hôpital qui est surpeuplé en se moment.


- Et concernant nos assaillants ?

- Ca je l’ignore, nous avons croisé des être aussi cruel que farfelue cependant il faudra rester sur nos garde. Des tours de garde serons instauré la nuit toute els 2h affin de rester constamment sur le qui vive. Et en cas de soucis nous avons l’hôpital à proximité

La jeune femme ricana aux plus grands désarrois de ses compagnons. Elle rangea la carte et pénétra sur la place. Aucun mouvement était pour le moment a signalé. S’ensuivit pour le groupe l’entrée dans la grande rue. Le rythme des pas se ralentissait, ils étaient en train d’inspecter chaque recoin de la zone se qui pourrais leur être utile la nuit. Le groupe révolutionnaire était étonné des précautions pris pas les habitants. Il était littéralement en train de se barricadé dans leur maison. Si une entré était fracturé il n’existé pas d’issue de secoure bref le bain de sang assuré.

- Chic une taverne s’écriât un soldat

Oosun le dévisagea, le soldat fut gêner et se tu immédiatement

- Tu as bien raison ca mettra de l’ambiance dans le groupe !

Le groupe repris sa marche. La contre commodore avait pris le temps d’analyser son groupe durant le trajet. Il y avait un froussard qui sursauté a chaque bruit, l’idée de combattre des zombies le figer sur place. Un autre avait un sérieux penchant pour l’alcool et n’avait pas omis de compter chaque taverne sur la route. Son préférait demeurai cependant un petit soldat qui avait un gout très prononcer pour les paries si bien que tout y passer, du nombre de pas effectuer que de personne croiser allant même jusqu’au premier membre blesser du groupe. Bien sur se groupe disposait de son dragueur attitré et enfin le dernier n’avait pas froid les yeux il se prenait pour une vrai terreur et rien ne l’effrayer, mis a part sa supérieur. Manquer juste le profil de la sentinelle mais il faut savoir laisser une part de mystère a la vie.

L’hôpital était maintenant presque à porter de vue, un cri se fit entendre au loin. Le groupe se précipita, deux zombie était la, le nettoyage allait pouvoir commencer. Le tombeur s’occupa de la demoiselle l’évacuant loin de la zone. Les autres prient les armes. L’alcolo et la terreur se précipitèrent vers un damné. Ils bougeaient assez bien en combat et leurs coups d’épées s’avéraient efficace. La créature donner des coups dans le vent, la terreur en profita pour lui couper ‘avant bras, tendis que l’alcolo était passé dernière. Ce n’était pas leur première mission ensemble ils étaient bien coordonnés ne laissant aucune chance a cette faible créature. Elle se trouvait désormais a terre et le coup final fut portait par les deux comptèrent. Les yeux de la jeune femme balayèrent l’ensemble de la rue. L’autre cadavre était déjà au sol, la sentinelle s’en étant chargé seul et rapidement laissant la contre commodore et le parieur fou l’air stupide même pas arme dégainé.

Le combat fini, l’heure était au bilan. Un succès total ? Pas vraiment il manquait le peureux qui s’était réfugier derrière un arbre. Oosun se pausa contre ce même arbre qui était en face de l’hopital pendant que ses assistant fessait des allé et venue. Arrivait sur cette ile, elle n’imaginait pas être affecter a protéger une zone avec un groupe aussi loufoque. La jeune femme se leva et pris la direction de l’entre d’hopital afin de signaler sa présence aux membres hospitalier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Dim 15 Aoû - 13:13

Stupeur alors qu’elle était dans l’allée, un des ses compère donna l’alerte.

- Les zombies… ils se relèvent.

La jeune femme intriguer se précipita, ce n’était pas possible elle avait bien vue son groupe s’en charger. Mais l’affreuse bestiole était belle et bien debout et s’emblait prêt a se battre. Deux soldat révolutionnaires se précipitèrent tendit qu’un nouveau groupe zombie venait de faire son apparition.

- Bon dieu mais il tombe du ciel

Une marque de coussinet était apparue, 3 abominations s’y trouvaient dont l’une d’elle était armé. La sentinelle en pris un à l’ écart et la contre commodore celui qui s’emblait haute gamme. Les combat s’engèrent devant l’hopital. Oosun fondit sur son adversaire alors munie d’une épée, certaines de ses techniques demeuraient inefficaces face à de telle être. Chaque fois que le zombie avancer, la contre commodore le repousser avec beaucoup d’aisance. Elle enchaina par deux coup au niveau du corps qui ne s’emblait pas trop affecter le zombie. Une voix s’éleva dans les airs.

- Bon s’en il tien toujours debout celui la

Son groupe ne s’emblait pas éprouver trop de difficulté dans ses combats, mais l’ennemis alors a terre revenez sans cesse réclamer son dut. Nelly envoya son ennemi à terre par un coup de pied au thorax suivie d’une frape au niveau du coup. Un de ses homme s’emblait êtres en difficulté, il se trouvait a terre l’air épuisé. La jeune femme se précipita alors sur la créature qui s’avancer méchamment. Dans sa course elle plaqua le zombie au sol et dans une rage folle le parsemer de coup.

- Tu vas rester au sol oui

Et au fur et a mesure que Nelly porter des coups, sa victime se désossé petit a petit. Un doigt, une cheville deux cotes. La sentinelle attrapa son supérieur.

- Stop sa suffit il doit avoir son compte

Sa victime armée quand a elle s’était relever. Elle repris sa position face a cette abomination. Elle s’avait que le combat devait tourner court, ses homme était déjà a bout de souffle, bien que non blesser le groupe demeurais dans un état critique. La musicienne s’élança sur son adversaire elle croisa les bras et frappa son adversaire de part et d’autre comme si une cisaille s’abattait sur lui. De nouveau a terre, il n’avait toujours aucun mal a se relevé. La jeune femme était essoufflée et poursuivit ses attaques. Une frape avec une bonne course d’élan propulsa le zombi à 2 mètres. Dans sa tête résonné une voix

*Ne te relève pas*

Et ceci en boucle, après une dizaine de seconde, la créature n’avait toujours pas bougé d’un pouce, elle se retourna pour contempler l’ensemble de ses hommes. Dans son dos le zombie avait remis poing a terre, il semblait encore pouvoir se relever.

____________________

30-12= 18Pf
Revenir en haut Aller en bas
Crimmson Bounty
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des "Marine Escort" | Le Fauve Blanc
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des
avatar

Messages : 491
Localisation : Trop prêt des ennuis

Fiche technique
Power:
63/100  (63/100)
Xp:
189/200  (189/200)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Dim 15 Aoû - 14:04

Crimmson vit rapidement après son départ de l'hôpital, un groupe de zombies qui faisait un drôle de vacarme. Et pour cause, Un groupe de combattants les affrontaient. Ces derniers semblaient épuisés, et regardaient avec horreur les créatures se relever sans cesses. Ils n'avait pas de signes particuliers, ce pouvait être un équipage de Pirates ou un groupe d'expédition, ou bien même des Révolutionnaires restés sur l'île.

Dans tous les cas il s'agissait soit de gens idiots, soit de types particulièrement courageux. Dans les deux cas, cela inspirait de la compassion à Bounty qui donna le signe de la charge à ses marines. Ces derniers n'auraient aucuns mal à finir ces zombies déjà démembrés. Les soldats du Q.G s'interposèrent donc et lors d'échanges de coups assez brefs, tous trouvèrent une ouverture pour glisser un brin de sel dans les bouches des abominations.

Crimmson avait reconnut un visage qui lui était familier, celui de la seconde prime la plus élevée de la nouvelle aire. Nelly Oosun. une petite prime mais dans le contexte actuel, elle ne pouvait pas être prise à la légère. Cette dernière avait reculée de plusieurs pas dans la surprise de voir des marines surgir de nul part, avant de heurter quelque chose qui la surpris d'avantage. Un autre zombie ? Non, cette chose était bien plus grande, bien plus propre, bien plus parfumée, bien plus élégante, bien plus classe, bien plus charmante et bien plus terrifiante. Il s'agissait du vénérable Contre Colonel du Q.G de la marine. Un homme vigoureux et talentueux qui savait faire preuve d'un courage hors du commun et qui ...

*L'auteur n'a su s'empêcher de faire une interminable éloge de ce personnage. Nous vous prions de bien vouloir excusé cette manœuvre et vous proposons de bien vouloir patiente quelques instants. Nous pourrons vous parler de la vie amoureuse des hippopotames pendant ce temps à moins que la rivalité des Rhinocéros mal ne vous intéresse davantage. A non, on me signale que c'est terminé ! Le RP peut reprendre ...


(L'art de gratter des lignes quand on n'a rien à dire. Je donne des cours assez onéreux mais sa vaut la peine !)

La jeune femme sous le coup de la surprise levait déjà son Tonfa droit. Peut être ne savait elle pas qui il était puisqu'elle n'avait croisé que Ayzami Lin lors de son assaut sur la prison de Bliss. Crimmson sourit.

-Alors ce groupe est bien constitué de Révolutionnaires. Et pas n'importe les quels ! Nelly Oosun ...
Les compagnons de la jeune femme firent tous face à chacun des soldats de la marine Escort.

-Que devons nous faire Contre Commodore ? Je suis épuisé !
-Commencez par arrêter de vous inquiéter. Vous n'êtes pas assez laids pour nous intéresser. Nous ne sommes ici que pour les zombies. Bien qu'en revanche toi Oosun, tu est peut être assez sale et boueuse pour que je te confonde avec l'un d'entre eux ...

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du jeu
Maitre du Jeu | Ex-Amiral en Chef
Maitre du Jeu | Ex-Amiral en Chef
avatar

Messages : 87
Localisation : Quartier Général de la Marine

Fiche technique
Power:
95/100  (95/100)
Xp:
0/450  (0/450)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Dim 15 Aoû - 17:09

Comme le système d'xp a changé je vous donne votre Xp maintenant avec l'ancien systèem :

Oosun = 8 Xp lv Up (PS : tu n'es pas encore Contre Comodore mais Générale pour l'instant.)
Crimmson = 3xp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-piece-revolution.forums-actifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Lun 16 Aoû - 1:02

Nelly d’un signe fit se calmer ses compagnons, la marine avait un largue avantage et ne semblait pas intéressé par leurs captures. De plus ils s’étaient facilement débarrassés de ses quelques abominations, mais qu’elles étaient réellement leur but ? Sauvez cette population qu’il qualifier de révolutionnaire ou alors contrôler leurs massacres. Car après tout les zombies n’était la que par leur action, la jeune femme avait reconnue la marque des coussinets des pasifistsa dans le qu’elle apparaissait ses zombies.

- Tu as la langue bien pendu mon chère de me rabaisser de la sorte, mais si je ressemble temps a l’un de ses monstres qu’attend tu pour te battre !

C’était plus fort que la jeune femme se coté provocateur, même dans des situations comme celle la. Cependant aucune réaction n’émaner de bounty, il gardait cette air froid et supérieur. Un combat n’était donc pas son objectif, mais que cherché t’il vraiment. Quoi qu’il en soit une bonne meneuse d’homme devait les protéger. Au vue de la situation et l’aisance avec la qu’elle les hommes de se gradé de la marine avait terminé le combat, une entre aide serait bénéfique, dut moins pour les révolutionnaires. Quelle était donc se secret pour couper court un combat contre un zombie ?

- Un marine se doit d’être au service de la population quand il ne la massacre pas ! qu’elle est donc votre méthode pour que ses monstre ne se relève pas ?

Oosun fit signe à ses hommes d’être prêt à attaquer, après tout une fois cette atout en poche fausser compagnie a ses marine s’avariais être la meilleur solution. Cela ne devait pas être un haut gradé pour atterrir ici se dit elle.

- Bien essayer Nelly Oosun, cependant votre manipulation n’est pas a la hauteur de votre beauté.

- Que de flatterie a mon égard, mais un vrai gentleman se serait déjà présenté !

Bounty s’avait pertinemment que c’était une combine a deux berrys, mais les femmes était son péché mignon mais et le plus important était son titre qui imposer sa supériorité fasse a la jeune femme. Bounty était loin d’être né de la dernière pluie et su que sa réponse allé avoir l’effet inverse esconté par la révolutionnaire.

- Je suis crimmson bounty, Contre Colonel du Q.G et capitaine de la marine escort

Oosun eu un moment d’arrêt, la marine escort ? Lin ? Il était se célèbre capitaine qui avait capturé le premier primé de cette nouvelle ère, montant échelons après échelons a une vitesse folle. La jeune femme ne fessait pas le poids fasse a un t’elle adversaire. Elle fit signe a ses compagnon que toute lutte était veine. Il fallait maintenant les protéger de se danger.

- Très bien crimmson bounty compter moi dans vos rang sur cette ile, notre but est commun et je pourrais vous aidez à communiquer avec les autres révolutionnaires de cette ile. Laisser juste les membres de se groupe décidé de leur avenir.

Elle attendait patiemment la réponse de se grand messieurs, dans sa tête il la mènerait jusqu’a sa second. Cependant la musicienne devrai rester constamment sur le qui vive car rien ne lui assuré, une fois cette batail mener, le contre colonel n’allait pas de faire d’elle sa prisonnière.

______________________________

les idée proviennent de bounty merci d'en prendre part dans la notation (quand l'inspi n'est pas là)


Dernière édition par Nelly Oosun le Lun 16 Aoû - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crimmson Bounty
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des "Marine Escort" | Le Fauve Blanc
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des
avatar

Messages : 491
Localisation : Trop prêt des ennuis

Fiche technique
Power:
63/100  (63/100)
Xp:
189/200  (189/200)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Lun 16 Aoû - 1:28

Nelly Venait donc de prendre la mesure de sa situation. La vivacité de la jeune femme et ses talents de chef lui firent comprendre l'intérêt d'une alliance et ses hommes semblaient prêt à la suivre. Cependant, elle ne semblait pas se rendre compte que les autres révolutionnaires avaient pour la plus grande partie quittés l'île. Ne voulant pas la décourager dans son élan, le Contre Amiral garda le silence.

-Une sage décision. Nous sommes trop peu face à trop d'ennemis pour gacher nos vies à nous battre entre nous. Les Révolutionnaires de l'île ont étés particulièrement efficaces. je suis venu ici en connaissant l'ennemi et je pensais que ses effectifs seraient plus faibles après avoir combattu dans l'un des bastion de votre organisation mais il n'en est rien.
-Qu'insinuez vous. Ces marques ne sont elles pas celles qui sont faites lors des éjections des Pacifistas ? Ces abominables machines ne sont pas le fruit de notre armée mais bien de la votre Contre Amiral, vous êtes les vrais responsables de cette Situation et cela semble être un plan parfait pour affaiblir l'armée de la Révolution ...
-Vous n'y êtes pas tout à fait. En effet c'est une erreur de notre armée mais comme son nom l'indique, cela ne provient pas d'une intention. Ces zombies ont étés calculés comme des Pirates du Capitaine Corsaire Moria dans l'ordinateur des Pacifistas.
-Ils arrivent Contre Amiral, nous devrions nous replier aux vues des blessures des Révolutionnaires !
-Tu as raison, Oosun et vos hommes passez devant. Il y a un hôpital à moins d'un kilomètre tout droit. Sur le chemin, nous avons vus des blessés, au moins 8. Prenez les avec vous et emmenez les. Nous retiendrons les zombies qui arrivent ici même pour vous laisser le temps qu'il vous faut.

La Révolutionnaire semblait disposer à suivre ses prérogatives. Elle fit signe à ses hommes de l'accompagner et ils partirent en courant. La jeune femme jeta un dernier coup d'oeil à Crimmson au moment ou elle croisait son épaule. Lui voyait déjà apparaitre les zombies juste devant.

-Soldats mettez vos balles entourée de sachets de sel dans vos fusils. Crimmson avait déjà préparé ses munitions anti zombies. Il sortit de sa ceinture son Revolver qu'il pointa d'un air décidé. Ils firent feu et continuèrent de manière insistante pour obliger les zombies à rebrousser chemin. Mes ces derniers marchaient sur les cadavres inertes de leurs amis purifiés aillant reçut des balles en pleine bouche et poursuivaient leur marche. Le Contre Amiral jeta un coup d'oeil en arrière et vit que les Révolutionnaires étaient encore entrain d'aider des blessés pas loin.

-Bon les gars, on doit les empêcher d'avancer plus. Tous à vos épées ! C'est ainsi que la marine escort engagea le combat contre les forces de l'ex Capitaine Cosaire Alias Moria.

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Lun 16 Aoû - 20:04

Oosun s’activa aux prérogatives de Crimmson qui était resté avec ses hommes retarder l’avancé de ses monstres. Bien que la jeune femme s’était rendu, elle avait évité une batail et était maintenant sous les ordres du fauve blanc (^^). Cependant elle demeurait seul, pourquoi le Contre Amiral ne la gardait pas a porté de vue, n’avait t’il pas imaginer qu’elle pouvait fuir ? Mais dans son intelligence il lui avait affecté une mission qu’elle ne pouvait refuser. Sauvez l’armée de Dragon. Le groupe s’activa de décampé en direction de l’hôpital.

- La en voila un !

La musicienne s’approcha du corps alors au sol, elle le retourna pour le mètre sur le dos. Elle fixait son ventre et ne décelé aucun mouvement de respiration. Elle se remémorait les leçons enseignées dans son enfance par le donze. Mais aucun geste premier de premier secours lui venait a l’esprit, a cette époque la jeune fille était trop occupé a inventer de nouvelle mélodie au violon. Elle pausa sa main sur le cou de la victime.

- Hum je croie bien qu’il est mort, je ne ressens aucun pou

Apres se long diagnostique digne d’une infirmière proche de la retraite, son groupe avait déjà ramassé 4 personnes qui apparemment pouvaient marcher. Dans leurs cas, un examen complet était quand même préférable. Tandis que deux de ses hommes étaient partie accompagner les 4lascards, la fouille continué pour les autres. Crimmson avait comptabilisé 8 souffrants, trois étaient encore introuvable. Ils passèrent devant l’hôpital, puis firent demi-tour. Enfin un crie de souffrance provenait du contre bas. Ils étaient la tous les 3 la scène n’était pas très jolie. Surpris par une embuscade zombies, un homme avait la jambe sectionné, c’était d’ailleurs celui qui hurlé et dans un reflexe typiquement humain il essayait d’attraper son membre. Nelly se précipita sur un homme alors inconscient. La jeune femme se jeta genou à terre et se pencha sur la bouche de cet homme délicatement pour sentir un souffle d’air. N’importe quel homme en bonne santé aurait plongé son regarde dans le décoté de la femme penché sur lui. Il devait être gravement atteint.

- General de quoi souffre-t-il ?

- Aucune idée je ne suis pas doctoresse

Elle souleva le bonhomme pour le porter sur son dos et dans une démarche tres particulière qui devait éviter tout mouvement brusque de sa découverte, elle prit le chemin de l’hôpital avec ses compères. Le chemin s’emblait long, très long avec un tel poids sur les épaule et pour agrémenter le tout, deux zombies sortirent de nulle part. Bien que déplacer un blesser ne soit pas très recommandé et le secouer encore moi. Mais la il s’agissait aussi de sauvez sa peau. La fuite s’emblait donc être la meilleur solution. Heureusement ses abominations se déplacé lentement.

- Crimmson !!! s’ecria la jeune femme

Blesser dans son estime, compter sur la marine pour se sortir de se guêpier, toujours aucun signe de son bastion, avait t’il réussi à contenir l’attaque sur la place ? Quoi qu’il en soit tout aide était le bien venu, de qui que se soit. Le groupe repris en cœur

- Crimmson
Revenir en haut Aller en bas
Crimmson Bounty
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des "Marine Escort" | Le Fauve Blanc
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des
avatar

Messages : 491
Localisation : Trop prêt des ennuis

Fiche technique
Power:
63/100  (63/100)
Xp:
189/200  (189/200)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Mer 18 Aoû - 13:23

Les marines continuaient à cribler de leurs balles salées, les démons lents et terrifiants qui se dirigeaient implacablement vers eux. Le raffut en avait attiré des dizaines ! Alors que Bounty rechargeait son arme, il crut entendre son nom. Il attendit, ce devait être son imagination, l'idée qu'une jeune et jolie jeune femme l'appel au secours lui travaillait souvent l'esprit, cela avait finit par lui jouer des tours. Les zombies arrivaient de toutes parts ...

-Ne rechargez pas les gars ! Courez !!

Le Contre Amiral lui avait terminé et continuait à tirer dans le tas qui était maintenant quasiment à bout portant. Il suivit ses hommes qui détallaient à toutes jambes. Il dut se concentrer pour atteindre un zombie plus rapide sur lequel il fut obligé de vider ses munissions pour enfin tirer dans sa bouche et laisser son ombre s'en aller de ce corps putride.

-Crimmmmmmmmmmsonnnnnnnnnnnnn !!!!!! Cette fois ci il entendit très distinctement son nom, hurlé par un groupe ... D'hommes ... S'ils étaient des gaillards, ils se débrouilleraient. Il était tellement déçue ! Mais le Contre Amiral se souvint de la présence de Nelly Oosun dans le groupe des survivants qu'il avait envoyé devant. Ce devait être elle qui l'avait appelé en premier ! Usant de son Nivelo Segundo, il disparut pour arriver derrière un zombie qu'il trancha en deux. Le monstre au sol, il fit tomber quelques grains de sel dans son sale bec. Celui qu'il venait de sauver était un homme. L'un des membres du groupe d'Oosun. Cette dernière était plus loin entourée de zombies. Cependant un autre de ses hommes était en train de se faire soulever du sol tenu à la gorge par un zombie étrangement costaud. Un bruit effrayant résonna, sa gorge était broyée ...

Malgré son déplacement vif, Crimmson ne put arriver à temps. Il avait tranché au passage la chaire meurtrie du bras de l'assaillant qui lança un violent coup de poing sur Crimmson qui dut reculer d'un pas lors du choc. Comment étais-ce possible qu'un coup de poing ait un effet contre son corps ? Tout simplement se dit il, parce que les zombies ne craignent pas la douleur. S'ils ne sont pas assez réflexifs, ils utilisent toutes leurs forces et déchirent leurs membres en frappant plus que leur chair ne peut le supporter. Ainsi le bras du démon était en vrac. Ce dernier frappat de toutes ses forces à 2 reprises, avec chacune de ses jambes. Le Contre Amiral fut violemment bousculé et manqua de tomber au sol. Alors qu'il venait de se rattraper, le monstre venait de coller son horrible visage sur la tête de Bounty. Un tableau ridicule ! Le zombie avec tous ses membres écrasés par les impacts ne tenait plus debout. Il avait décidé d'user de son crane non pas pour réfléchir mais pour asséner le marine d'un dernier coup. La tête du monstre était déformée. Bounty lui, était tellement dégouté qu'il la saisit et enfonça son bras dans sa bouche pour infiltrer violemment la substance qui le tuerait.

Il fallait se dépêcher. Crimmson couru vers Oosun qui était débordée. Il sauta par dessus le cercle formé par les zombies qui levèrent tous la tête en même temps avec un air abrutis. Le Contre Amiral en profita pour jeter depuis les airs quelques poignées de sel qui eurent raison d'eux. Arrivé au niveau de la Révolutionnaire, il lui fit signe de continuer avec ses hommes. Les marines arrivaient suivis d'une horde de zombies. Crimmson ramassa 2 blessés que le groupe de Nelly n'avait put prendre avec lui. Tous coururent en direction de l'hôpital.
Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Ven 27 Aoû - 17:33

Le groupe révolutionnaire continua sa route pour enfin arrivé à l’hôpital. L’homme que Nelly transporter était mal en point, elle le déposa dans le bloc opératoire et alla s’adosser contre un mur de la salle d’attente la tète dans les genoux. Les hommes de Bounty firent a leur tour leurs entrés dans l’hôpital transportant les deux autres blesser. Crimson intriguait, s’approcha de la jeune femme un de se fidele lui collé au basque.

- Je pensais que tu valais mieux que ca au vue te ta réputation fit l’homme de Bounty

La blesser dans son estime était peut être la meilleur solution, Nelly dans une rage folle balança ses tonfa a travers la pièce, et plaqua l’homme contre le mur. Aussitôt les hommes du contre amiral brandirent leurs amers et tenait Oosun en jout. Bounty fit signe a ses hommes de baisser leurs armes, Nelly quand a elle lâcha la pression fit un pas de recul et se retourna vers la victime pour le frappé violament. Une infermière entra dans la salle d’attente, les esprits s'apaisés.

- Concernant l’homme du bloc 1, nos jeune formés ne sont pas tout a fait apte a pratiquer une tels opération. Il nous faudrait l’aide de l’infirmière en chef Kana Suu partie au front !

La vie d’un homme valais t’elle le risque d’en perdre d’autre ? bounty réfléchie longuement, le reste de son équipage n’allait pas tardé a arriver en ses lieu. Il ne pouvait lui-même prendre le risque de s’éloigner de l’hôpital au risque de voire ses lieux attaqué par ses monstres. Il leva la tête en direction de la révolutionnaire qui était déjà partie cherché ses tonfa.

- Je refuse de compromettre la défense de cet hôpital en dispersant mon groupe !
- Comment peut tu dire cela répondit Nelly folle de rage
- La vie de tous ses patients vaux peut être mieux que celle d’un seul homme

La jeune femme bouillé sur place, elle avait reconnue cet homme, il était un membre important de l’armé révolutionnaire. Crimson ordonna à ses subordonné de se reposer, ils allaient bientôt retournés sur le front. Oosun profita que le contre amiral est le dos tourné bien occupé par les infirmières pour subtiliser un sachet de sel à l’un de ses hommes alors assoupie. Oosun se dirigea en direction du bloc et resta figée devant la porte. Elle admiré le visage de cette homme agonisant. C’était un contre commodore chargé de cette ile. Elle sera les points, tendit qu’un masse gigantesque c’était dressé derrière elle.

- Tiens-tu vraiment à compromettre la vie de tous ses patients pour cet homme ?

La jeune fille se retourna et voyant bounty derrière elle baissa les yeux.

- Non absolument pas !

Ils retournèrent tous deux dans le hall. Nelly était assise le regard pointé vers la porte d’entrée. Bounty était quand a lui partie conté ses aventure aux infirmières. Et alors qu’il était en direction de leur salle de repos, la porte claqua, il se retourna brusquement. Oosun avait disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Crimmson Bounty
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des "Marine Escort" | Le Fauve Blanc
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des
avatar

Messages : 491
Localisation : Trop prêt des ennuis

Fiche technique
Power:
63/100  (63/100)
Xp:
189/200  (189/200)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: quand le devoir appel   Dim 29 Aoû - 2:05

-J'en étais certain. L'égoisme des Révolutionnaire n'a pas de bornes. Elle est prête à sacrifier des civils pour garder un homme de son armée en vie ... Alors que les hommes du Contre Amiral s'apprêtaient à la pourchasser il leur fit signe d'arrêter. Elle ne nous causera que des ennuis si nous entrons dans son jeu et puis ... Qui sait ... Elle est peut être capable de retrouver Kana Suu et de la ramener ici. Je veux que nous profitions du fait que l'hôpital n'est pas encore directement attaqué pour nous reposer. Nous contre attaquerons de plus belle.
-Crimmson Taisho ! Elle reste notre ennemie ! Vous nous avez ordonnés de toujours garder un oeil sur elle ! Les renforts vont arriver et elle pourrait leur causer des ennuis puis ...
-Puis quoi ! Tais toi donc jeune plante tu n'y connais rien !

Quelle était cette voix familière ? Bounty leva la tête. Yoruichi était apparue dans le cadre d'une fenêtre en hauteur. Elle tenait suspendue à l'un de ses longs fils de sparadrap blanc une masse qui gigotait dans tous les sens.

-Yoruichi San ! Que fais tu ici ! Cela fait un moment ...
La femme sauta élégamment et rattrapa dans ses bras le paquet qui n'était autre que Nelly Oosun enroulée dans les fils de la Commandante.
-Oui Crimmson, une année déjà. Je suis venu en rapportant ça, j'ai cru que cela pourrait vous être utile.
-Toujours aussi efficace à ce que je vois. Loin d'avoir changée, tu t'es visiblement améliorée ! Tu n'es plus la Jeune Lieutenant que j'avais sous mon aile hein Shihoin.
La marine posa à terre la Révolutionnaire qui bouillonnait de rage. Crimmson lui enleva son ruban adhésif qui l'empêchait de parler. La jeune femme hurlait plus fort qu'un coq à l'aurore. Il regarda Yoruichi d'un air surpris puis reposa le bandage sur la bouche de la furie en souriant.

-Portes la dans un lit et laisse lui ses bandages le temps qu'elle se calme et se repose. Nous partirons plus tard et l'emmènerons avec nous. Elle est assez puissante, je dirais qu'elle est de ton niveau Yoruichi ... Elle nous sera précieuse pendant notre lutte dans ce calvaire.
La Commandante exécuta les ordres de son chef. Un soldat demandait à son ami si tout irait bien pour la jeune Médecin qui était partie avec les quelques soldats restants sur l'île. En effet, si la vie d'Oosun était précieuse, la santé de ce groupe qui s'était plongé tête baissé dans le combat semblait primordiale. Bounty suggéra de faire confiance à cette femme réfléchie. Elle n'avait put emmener tout ce groupe à la mort sans précautions. Elle semblait habile au combat et le jeune Hotaru la suivait, elle ne pouvait donc avoir lancé une opération suicide étant donné qu'elle semblait tenir à ce jeune garçon comme à la prunelle de ses yeux.

Crimmson entendit un bruit de fracas à l'étage. Il s'y précipita pour voir Yoruichi à terre. Oosun s'était échappée.
-Excusez moi Contre Amiral, j'ai desserré ses liens pour qu'elle puisse se reposer plus confortablement mais la garce en a profité plus tôt que d'être reconnaissante. Elle semble obsédée par l'idée de se joindre aux combats ...
-Ce n'est rien ne t'en fais pas ... Sa tête n'est pas la 2ème prime la plus élevée dans cette nouvelle aire pour aucunes raisons. Elle nous servira de moteur dans nos choix. Soldats ! Prenez vos armes. Allez chercher davantage de sel dans la cave et préparez vous à quitter ces lieux. Nous n'entrons pas en guerre, nous allons récupérer Kana Suu, Oosun et leurs alliés.
Tous répondirent en coeur et les 5 hommes partirent en courant dans toutes les directions. Le groupe était devant l'hôpital qui était resté sous la surveillance de Yoruichi. Les marines couraient en direction de la forêt. Leur objectif : Retrouver les protecteurs de l'hôpital et les ramener en vie.

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quand le devoir appel   

Revenir en haut Aller en bas
 
quand le devoir appel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pire que le devoir conjugal ? Je ne vois pas ! _ Philippe
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Revolution, le forum qui charmera les vrais puristes de la série. :: Le Monde :: West Blue :: Saint Urea-
Sauter vers: