Un forum hors du commun sur le thème de One Piece ! Jetez un oeil à la strusture interne : des images de chaque îles, de nombreux adversaires à combattre à travers le monde, des règles très étudiées pour un amusement et une immersion garantie ! Vnezivit^^
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crimmson sé présenta

Aller en bas 
AuteurMessage
Crimmson Bounty
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des "Marine Escort" | Le Fauve Blanc
Admin | Contre Amiral du Q.G | Capitaine des
avatar

Messages : 491
Localisation : Trop prêt des ennuis

Fiche technique
Power:
63/100  (63/100)
Xp:
189/200  (189/200)
Fiche technique:

MessageSujet: Crimmson sé présenta   Dim 10 Jan - 5:24

Nom/Prénom : Bounty Crimmson

Age : 28 ans

Métier : Navigateur

Arme utilisée : un katana

Fruit démoniaque : Hagane hagane no mi. Le fruit de l'acier de type Logia. Ce fruit donne à son utilisateur les caractéristiques de l'acier. Tout son être peut à tous moments se transformer en acier. Cette capacité est faible face au feu et au magma. Et Réservation pour le Haki.
Portrait physique :

Crimmson est un jeune homme aillant toujours eût fière allure. Pourtant rien ne prouve qu'il ait un jours tenté un effet de style que ce soit dans son accoutrement ou son aspect physique car il est fréquent qu'il soit mal rasé et ses vêtements sont certes sophistiqués mais ce n'est que parce qu'il a suivit les conseils avisés d'une femme. sa tenue est essentiellement blanche, ouverte au niveau du cil, elle retombe recouvrant une grande partie de ses jambes. Il porte également des gants dont l'utilité reste à prouver. Ses cheveux sont mis longs, les cheveux courts le rajeunissent, il garde cette option pour ses vieux jours s'il arrivent un jours. Bounty est un personnage à l'allure à la fois fine et robuste, élancée et virile. Un mélange normalement impossible pourtant retrouvé dans sa posture. Il mesure 1m87 et pèse ... hum hum. Ses yeux sont bleu d'un bleu que l'on peut qualifier de gris si l'on ne jette qu'un coup d'oeil. Son air sérieux lui donne une certaine légitimité face aux autres, son regard est bien ancré dans son visage et sa pupille est perçante, tout ceci encadre un froncement de sourcils travaillé pour avoir l'air le plus sévère possible mais en réalité ...

Portrait Moral :

Crimmson n'est pas né de la dernière pluie, l'âge commence à le rattraper, il sent les effets du temps non pas sur son corps mais sur son esprit. Il a toujours été oisif en réponse à l'horreur du monde qui l'entoure mais maintenant il a des responsabilités dans la marine, beaucoup attendent de lui et parfois des ses jugements et décision. La rêverie comme bouclier est envisageable pour les jeunes gens sans armes mais lui était un homme affranchit depuis quelques temps déjà. Tous les problèmes ont toujours trouvé une solution dans son esprit logique une fois qu'il est ancré dans ce qu'il fait, cet homme a peu de chance de ne pas arriver au bout. Il est rarement dans le coup mais s'il se penche sur la question il est capable de prendre n'importe quel Taureau par n'importe ou (excusez l'image provocante que cette phrase peut occasionner ...) Bounty a besoin de beaucoup de temps libre et ses supérieurs lui en ont toujours accordé autant qu'ils le pouvaient. S'il n'a pas le droit à ses instants de rêveries, s'il ne peut pas flâner tranquillement sans être dérangé, son caractère devient instable et ses collègues n'hésitent pas à le qualifier d'inquiétant. Bounty est un blagueur, pourtant il ne sourit jamais, il peut être léger et tout à coup ramasser la misère du monde en un instant et devenir plus sec qu'un Désert. Il a toujours sut écarter ses besoins face aux situations jugées à fortes gravité et ne laissera jamais ses sentiments ébranler ses objectifs en mission.

Biographie :

Crimmson est né sur une Ile de West Blue du nom de Sainte Urea. Fils unique de paysans agriculteurs, il avait eût une grande sœur, née avant lui mais décédée très tôt d'un violente maladie qui emportât la jeune fille sans pitié. Ses parents accablés firent un autre enfant, le père était rassuré de constater qu'il s'agissait d'un garçon : ce dernier pourrait l'aider à travailler la terre. Le mioche grandit en tentant d'échapper aux travaux manuels, son père voulait qu'il rate l'école régulièrement, le sol était selon lui bien plus importante dans l'immédiat. L'écolier rêveur regrettait amèrement sa condition lorsqu'il se comparait à chacun de ses camarades. Il était faible, écrasé par tous, ne sachant que faire ni où aller, son foyer le repoussait l'école le martyrisait. Les enfants de la rue ne le laissaient jamais faire un déplacement en paix, ils le rattrapaient toujours pour le corriger. Qu'avait il fait de si grave ? Eux vivaient en pleine rue ils étaient encore plus dépossédés que lui, cette vision le réconfortât. Il aidait plus régulièrement ses progéniteurs dans les travaux de force pour se faire une condition physique plus digne et finit par trouver le courage de lever le poing quand une horde de gamins brigands le suivait. Il se battait tous les jours et alors qu'il allait fêter son 13 ème anniversaire, il finit par briser la mâchoire de l'un des enfants. Son expérience de la violence l'avait terriblement endurcit si bien que sans s'en apercevoir il était devenu l'oppresseur de ces petits groupes de vagabonds. Il appris par le médecin du village qui discutait avec des passants que l'enfant était mort étouffé par son sang ainsi que d'une lésion au crane avant l'arrivée des secours. Le jeune bagarreur eût un choc terrible, il avait assassiné un innocent qui au cours du combat, il s'en souvient : avait imploré sa pitié. Quelle terrible injustice, lui, lorsqu'il demandait pitié, trouvait systématiquement la compassion de ses agresseurs qui l'ont toujours épargné. Mais à la première occasion, au seul instant de domination il avait abattue de sang froid son ennemi de toujours. Il devait à tous prix se racheter. En rentrant il vit son père donner de l'argent à un autre paysan, ce dernier le remerciât et allât discuter avec des agents de sécurité de l'ile. Il crut qu'on le recherchait mais alors un bras le tirât dans l'ombre, des gamins aux vêtements déchirés étaient tapis dans la noirceur de ce coin de rue, tremblants et terrifiés.

"Toi tu nous tue"
disais l'un d'entre eux
"Et ton père nous donne aux autorités" poursuivit son ami.
"Qu'est ce qu'on a fait de mal pour mériter tout cet acharnement, on n'a jamais eût à manger en faisant la manche alors nous volions ou utilisions les plus faibles quoi de plus normal !" Pleurnichât un autre bambin.

Effectivement tout cela était parfaitement injuste. Avec une conscience nouvelle, il courut chez lui et trouvât son paternel, il le traitât de tous les noms, de brigand, d'imposteur, de racaille, il voulait le tuer mais son affection de fils l'en empêchait.

"Papa a honte tu sais Crimmy ... Le champ est mangé par les insectes et je n'ai pas l'argent pour le protéger. La police offre de grosses sommes contre quelques informations ..."

Bounty s'était bouché les oreilles et partit en chancelant. Pour son crime il allait chercher la justice ailleurs, il allait grandir, mais aussi il fallait réparer l'injustice de ce père trop faible.
Le lendemain après avoir dormi dos à dos avec les enfants de la rue dans un hangar désaffecté, il s'engageât dans la marine au petit matin, emmenant touts les vagabonds orphelins avec lui. Il affirmât qu'ils étaient à l'école avec lui et qu'ils avaient reçues une éducation. Impossible pour la marine de vérifier ses dires puisque le petit futé avait brulé les papiers d'inscription de son école la veille. Un navire de la marine de passage sur cette ile reculée était une chose rare et c'était sa porte d'entrée vers son avenir et l'accomplissement de sa dette. Ils furent tous engagés comme mousses mais la moitié mourût après la première semaine de traversée, ils étaient fragiles et déjà entamés par la maladie. Ils n'étaient plus que neuf mômes à faire les corvées ménagères sur ce bateau commandé par un Lieutenant peu recommandable.

Deux années passèrent et à force d'acharnement, Crimmson était devint Caporal, c'était certes pas grand chose aux vues de la marine mais c'était le premier signe de gratification qu'il reçut pour récompenser tous ses efforts. Il avait participé fébrilement à plusieurs escarmouches, quelques batailles s'étaient déroulées sous ses yeux sans qu'il intervienne réellement, son courage étant facilement ébranlé. Il avait survécu par le plus grand des miracles à une offensive pirate sur son navire déjà abîmé par une bataille et dont les effectifs avaient étés réduits. Ceci le propulsât au rang de Sergent, sans pour le coup qu'il n'eut à faire quoi que ce soit. Il fût affecté à un nouveau navire. Un immense bâtiment de guerre dirigé par un célèbre sous Amiral à l'époque, appelé Kizaru. La fierté du sous officier était sans limite lorsqu'il apprit la nouvelle : il allait voir à l'œuvre l'un des plus grand justiciers aux yeux du Gouvernement Mondial.

Peu de temps s'écoulât avant que le rêve ne s'efface laissant apparaitre la triste réalité. Ce Marine était un monstre sans pitié, Le jeune sergent s'était fait un ami proche, un Caporal qui n'était autre que l'un des enfants de son ile natale qu'il avait sauvé de la détresse. Les deux jeunes hommes étaient très heureux naturellement de se retrouver et se racontèrent avec passion toutes leurs aventures. Quelques semaines plus tard, son ami fut promut par Kizaru en personne au poste de Sergent et envoyé au front avec quelques hommes pour débusquer des braconniers organisés avec des pirates sur une ile de North Blue dont les rochers formaient d'étranges cœurs. La mission échouât Kizaru qui observait la scène depuis le navire, pris de colère, jetât son pied en l'air faisant apparaitre une fraction de secondes une imposante lumière qui détruisit tout sur la plage ou se déroulait le combat. Les quelques marines résistants avaient étés abattus avec l'ensemble de leurs assaillants en un instant. Crimmson abasourdit, regardait incrédule le sous amiral qui lui, restait impassible devant le désastre qu'il venait pourtant d'engendrer. Pris de panique, le petit officier eût des sueurs froides, il bondit dans une barque de secours et ramât à toutes vitesse vers le rivage, vers son ami qui peut être était encore en vie. Kizaru levât de nouveau sa jambe en guise de menace mais après un instant d'hésitation il la remit en place, se retournât et donnât l'ordre de lever l'ancre. Le ressortissant de West Blue retrouvât son ami au milieu des cadavres calcinés, ce dernier respirait, il pouvait être sauvé mais le navire était déjà très loin au large. Bounty hurlât pensant que quelqu'un l'entendrait mais :


"Laisse moi mourir dignement l'ami, je ne veux pas de secours désespéré, l'injustice s'est de nouveau abattue sur moi mais grâce à toi j'ai de nouveau pris gout à la vie, j'ai eut foi en l'homme et en l'avenir ..." Il crachât péniblement du sang avant de reprendre : "Cesse de chercher à te soustraire à ton passé, tout le monde t'a pardonné il y a bien longtemps ce crime mal adroit que tu as commis tu sais." Le garçon souriait et mourait tout doucement.

L'enfant seul sur la plage était fou de rage, la haine le ravageait de l'intérieur. Il serrât de toute ses forces le cadavre de son ami contre son buste, puis l'enterrât plus loin sous la terre. Il quittât ensuite l'ile et ramât trois jours entiers. Il trouvât une base de la marine et demandât à être intégré au Cipher Pole, loin des yeux des dirigeants de la Marine, il avait trop peur de recroiser ce monstre de Kizaru et de ne pouvoir le supporter. Au sein des services secrets il s'entrainât continuellement dans le but de devenir suffisamment puissant pour venger son ami mort inutilement. Il ne participait à aucunes missions, s'entrainant en permanence mais un jours, il tombât sur un rapport de ses collègues du CP4 ; ils avaient ravagés une ile... Il lût les motifs de l'invasion qui semblaient dérisoires, un Révolutionnaire y était réfugié, après des fouilles poussées il n'avait toujours pas été débusqué, le directeur du CP4 avait alors fait appel au Buster Call pour raser l'ile et ses habitants. Le jeune Marine livide, froissât le rapport affreux qu'il tenait. La justice avait quitté ce monde, la Marine était un ramassis de démons plus sanguinaires et avides de pouvoir les uns que les autres, les Pirates eux parcouraient les mers en ravageant tout ce qui avait le malheur de se trouver sur leur passage. Etait il seul ? ses instincts de meurtrier qu'il avait ravalé, étaient ils les mêmes chez chaque homme ? Personne ne les maitrisent dans ce bas monde ? Crimmson avait 17 ans maintenant, il s'était exercé 2 années entières avant d'arriver à ce constat.

Avant qu'il n'eût le temps de prendre une décision, le Directeur du CP1 vint le voir dans ses locaux. Il avait observé le jeune aix Sergent quelques temps et tenait à lui confesser certaines choses, ils se virent plusieurs fois et eurent des discussions sérieuses à chaque rencontre. Le directeur lui expliquât la responsabilité absolu que la marine et le Gouvernement Mondial avient sur leurs épaules, ils dirigeaient à tous les 2 le monde dans tous ses détails et dans toute son horreur. Les jours s'enchaînèrent avant que Bounty ne se raisonne. Le Directeur avait fait jouer ses relations pour qu'il puisse quitter le Gouvernement Mondial pour quelques temps afin de se reconstruire. Crimmson était alors disons le, totalement paumé; Il avait eût la liberté qu'il désirait et il déambulait maintenant dans South blue sans un sous en poche. Là-bas il rencontrât une jeune fille de son âge jongleuse et danseuse; Elle travaillait pour un cirque et après quelques entrevues fructueuses elle lui proposât de rejoindre sa troupe. Dans sa solitude il acceptât. Il n'avait aucun autre talent que celui de se battre, le gérant lui trouvât une place parmi les clowns. Clown, c'est un métier que Bounty exerçât pendant toute une année. En réalité sa fonction principale était de protéger les caravanes qui bougeaient en permanence d'ile en ile; Il mit à leur contribution ses talents de navigateur et les tournées s'enchaînaient avec succès. Parallèlement, cette fille qui lui avait ouvert les portes du bonheur et qui répondait au nom de Shousha lui déclinait des propositions pour un avenir commun plus que sérieux. Crimmson impuissant face à ce type de révélations tombât dans un abîme sans nom, elle lui avait offert la liberté au prix de nouvelles chaines. Après tout, qu'allait il faire d'un enfant ?

Quelques jours passèrent comme les autres, dans la joie, le travail en groupe et la cohésion. Crimmson était un fêtard de renom et un soir tandis qu'il décuvait près d'un ruisseau à l'écart du campement, des Révolutionnaires attaquèrent le cirque. Les explosions n'inquiétèrent pas le jeune homme trop occupé à vider ses tripes dans le lac. Le lendemain matin alors qu'il sortait de son coma, Bounty aperçût le désastre. Tous ses collègues et amis avaient étés assassinés. Shousha ne porterait jamais son enfant puisqu'elle était morte étendue au milieu des décombres. La peine lui révélât son destin : Il n'y a pas de place pour les faibles dans ce monde. Les faibles meurent tous les jours à tours de bras pour le caprice des plus puissants.


"j'ai été faible, je deviendrais puissant pour tous ceux qui sont trop fragiles, je deviendrais leur sécurité et leur seul espoir, je deviendrai celui qui me protègera de la peine de perdre ceux que j'aime, je deviendrais ..."
Il continuât à poursuivre ses préceptes pendant toute la journée, le regard perdu dans l'horreur de la scène qui s'exhibait sous ses yeux.

C'est à la manière d'un chien de rue aillant perdu son combat contre un loup que le Sergent immédiatement promu au rang d'adjudant après un coup de fil du Directeur du CP1, retournât dans les rangs droits sévères et partiellement injustes de la Marine. Crimmson n'avait pas envisagé de devenir si froid. Il enchaînait missions après missions pour le bien du monde et s'entrainait durement, mais parallèlement il était devenu incapable de créer des liens forts avec qui que ce soit. Tous ceux qu'il avait aimé n'étaient plus que poussière alors à quoi bon...

Les années passèrent, les affrontements se succédèrent et enfin le plan géniale de Vegapunk fut mis en marche. En très peu de temps, Grand Line avait été nettoyé, le monde de l'imposture et du banditisme avait reçût une claque foudroyante à la hauteur de l'horreur et le chaos qu'il avait engendré.


Dernière édition par Crimmson Bounty le Jeu 9 Sep - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du jeu
Maitre du Jeu | Ex-Amiral en Chef
Maitre du Jeu | Ex-Amiral en Chef
avatar

Messages : 87
Localisation : Quartier Général de la Marine

Fiche technique
Power:
95/100  (95/100)
Xp:
0/450  (0/450)
Fiche technique:

MessageSujet: Re: Crimmson sé présenta   Dim 10 Jan - 17:57

Je pensais que tu me ferais un truc un peu plus rodé que sa Crimmson, je t'ai vu faire mieux par le passé ...

Bon tu savais déjà que tu aurais le lvl 30 pour ton aide apportée sur le forum c'est surement pour sa Laughing

Je valide ton futur fruit, ton métier, ton arme. Tu ne possèdes pas le fruit normal, il t'es seulement réservé. Tu m'as demandé le Haki, je te l'accorde au lvl 2 pour l'instant on verra par la suite. Sa te prend donc 2 autres techniques.

Tu commence donc en tant que Colonel de la Marine au niveau 30. Tu as le droit de faire ta fiche technique avec 5 techniques de départ + 10 dus à ton niveau. En tant que Général de la marine tu as un Log Pose gratuit. Tu as 15 techniques mais tu dois en garder 2 en réserves pour posséder ton fruit et le haki a ton niveau en nécessite 2 aussi donc 13 techniques seulement doivent apparaitre sur ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-piece-revolution.forums-actifs.com
 
Crimmson sé présenta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche Technique Setsuji Senta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Revolution, le forum qui charmera les vrais puristes de la série. :: Avant tout :: Préface :: présentations Validées :: Marines-
Sauter vers: